TRAVEL GUIDE / SANTORIN

VOYAGE

IMG_8646

Vous partez, souhaitez partir sur l’île Grecque bleue et blanche ? Voilà mon travel guide, adresses, visites à faire/ne pas faire… Tout est là !

QUAND PARTIR ?

Entre avril et juin, puis entre septembre et octobre. Pourquoi ? Et bien sachez que les rues de Santorin sont très étroites, et que c’est une île très touristique. Si vous voulez profiter de l’environnement, évitez à tout prix juillet et août, vous pourrez vous y sentir un peu oppressés.

Sachez également qu’il fait très chaud sur l’île. En juin, les températures habituelles se trouvent entre 30 et 35 degrés à l’ombre. En pleine saison, elles avoisinent les 40 degrés, toujours à l’ombre. Et l’ombre à Santorin, il y en a très peu. L’environement est blanc, et les habitations sont basses, peu de chance donc pour elle de s’installer !

COMBIEN DE TEMPS ?

Entre 4 et 7 jours, pas plus. L’île n’est pas très grande, vous avez vite fait le tour sans vous presser. Privilégiez un bon hôtel et une courte durée de séjour, pour profiter au mieux de ce petit paradis.

QUE FAIRE ?

  • Descendre au vieux port de Fira.

568 marches vous mèneront au vieux port de la ville de Fira, capitale de l’île. Tout en bas, petits bars et restaurants portuaires vous y attendent, parmi les boutiques des vieux pêcheurs. Vous pourrez également prendre un bateau en direction du volcan et de ses sources chaudes.

Pour y descendre, je vous conseille de prendre votre courage à deux pieds, et de ne pas prendre l’option  » Dos d’Âne ». Laissez ces pauvres bêtes se reposer, et appréciez le paysage !

Pour le retour, empruntez le célèbre téléphérique, la vue y est incroyable. Si vous êtes sportifs et motivés, vous pouvez choisir l’option de remonter à pied ! (Avec une bonne bouteille d’eau au fond du sac, et un chapeau !)

  • Visiter Ammoudi Bay

Allez faire un tour du côté de cet ancien port de pêche. L’eau y est transparente et turquoise, et vous pourrez profiter du met local : le poulpe. Les restaurants du port en proposent, mais vous pouvez aussi bien les prendre en photo, lorsqu’ils sont étendus sur un fil à linge pour sécher.

Prenez votre maillot de bain ! Baignez vous entre les rochers volcaniques, et admirez les fonds marins, nagez avec les poissons…

  • Bronzer sur la plage de Perissa et Kamari

Les plages de sable noir de Perissa et Kamari sont magnifiques. Louez un transat (5 euros la journée), prenez un cocktail dans un des nombreux bar du bord de mer, puis jetez vous dans la mer égée, transparente et chaude, vous apprécierez l’environnement paradisiaque.

  • Admirer l’un des plus beau coucher de soleil du monde

Je vous conseille de l’admirer depuis Fira et non Oia, la vue est encore plus belle et dégagée, mais les touristes s’y pressent moins !

  • Baigner dans le luxe d’Oia

Visitez Oia, la ville luxueuse de l’île. De nombreuses boutiques et hôtels de luxe y sont réunis. Tout est hors de prix, mais vous en prendrez plein les yeux. Egarez vous dans les petites ruelles, vous découvrirez moulins et boutiques typiques.

  • Profiter de la vue

N’hésitez pas à vous arrêter au bord des routes, c’est là où la vue est époustouflante !

POUR MANGER

  • Sphinx, Fira. Un gastronomique divin, avec une vue sublime sur la caldeira et le coucher de soleil.
  • Nick the grill, Fira. Les meilleurs kebab de l’île, spécialité grecque.
  • Falafeland, Fira. Une autre spécialité de l’île, les falafels. Exquises et peu chères.
  • Fira Suites, Fira. Pour y dormir, mais aussi pour un boire un verre et déguster un bon burger, ou encore un souvlaki.
  • Iriana, les plats y sont délicieux ! la salade grecque devant la mer, je vous le recommande !
  • Bubble tea land, pour y boire y thé glacé aux billes fruitées, pour la modique somme de 3 euros. Rafraichissants et variés, profitez également du personnel qui est accueillant et extrêmement sympathique !
  • Floga, Oia. Le personnel est très agréable, dégustez leurs plats raffinés et exquis.
  • Skizza, Oia. Pour y manger des petits feuilletés, pâtes ou pizza.
  • Ifeel, Oia. Un starbucks local, jus de fruits frais, pâtisseries fines, sandwichs et tartines travaillés…

Ne partez pas sans avoir gouté au Tzatziki ! Il est exceptionnel !

LES CHOSES A SAVOIR

  • La nourriture de supermarché n’est pas très fameuse, et hors de prix. Privilégiez de petits sandwichs ou restaurants.
  • La circulation est particulièrement horrible ! Si vous choisissez l’option voiture, prenez votre mal en patiente. N’optez pas pour les quads, ils sont bridés donc n’avancent pas à plus de 30 km/h.
  • Les Grecs sont très lents, prenez donc votre temps, et travaillez votre patiente.
  • Si vous vous égarez des villes touristiques, vous pourrez voir la misère qui règne dans ce pays, à éviter.
  • Red beach et White beach vendent du rêve en photo, mais sont des endroits dont vous pouvez vous passer. Très difficiles d’accès, et loin d’être exceptionnels.
  • L’essence est hors de prix. Comptez 1,7 à 1,9 le litre.

 

QUE FAUT IL RAMENER ?

  • Des santonuts, cacahuètes enrobées d’un croustillant au paprika.
  • De l’huile d’olive.
  • De l’ouzo
  • Du Safran

Vous êtes à présent parés pour un Santorini trip !

 

 

 

 

 

 

DERNIÈRES HEURES GRECQUES 

VOYAGE

Pour ces derniers moments sur l’île, nous avons décidé de profiter de ce que nous avions le plus aimé.
Ce fut donc matinée à Oia, dénicher les quelques rues qui nous ont échappées, profiter de la vue néanmoins sublime, puis enfin déjeuner chez Flogà, le restaurant que nous avions adoré.

Nous avons passé un petit bout de la soirée à Fira, puis profité de la douce chaleur du soir autour de la piscine de l’hôtel et d’un grand bubble tea.

Aujourd’hui, la plage de Perissa nous semblait incontestablement le meilleur lieu pour clôturer notre voyage. Prendre les dernières couleurs, et se baigner encore dans la translucide eau chaude et turquoise de l’île. (Puis se brûler les pieds sur le sable noir…)

Pour finir cette journée, dernier coucher de soleil à Fira, derniers émerveillements pour les yeux avant de reprendre la direction de Nantes. (Et sa pluie.)


  
  
  
   

DIMANCHE PORTUAIRE 

VOYAGE

En ce dimanche Grec, on a voulu se la couler douce. Après-midi piscine et bronzage à l’hôtel. Mais avant, direction Ammoudi Bay, petit village et port de pêche, tout en bas de Oia.
Nous avons découvert un joli village coloré, bordé de restaurants qui proposent un met local : le poulpe. Cela ne m’exalte pas le moins du monde, en revanche, les grecs ont la pratique assez spéciale de les laisser sécher au soleil, sur un fil à linge !

Il s’agit donc là d’une originalité qui est plutôt sympathique pour l’objectif (moins dans l’assiette, d’autant que cette technique ne me convainc pas le moins du monde !)

Au bord du village, il y a ce petit port, où les bateaux sont eux aussi colorés, et où l’eau est encore plus transparente et turquoise que sur les plages ! Certains s’y baignent même, au milieu des roches noires volcaniques.

Au sein de ce village, vous pouvez également remonter à Oia à dos d’âne, mais encore une fois, laissez leur une caresse et faites fonctionner vos gambettes !

À défaut de goûter au poulpe, nous avons pu tester un snack traditionnel : les Santonuts. Ce sont des petites cacahuètes enrobées d’un croustillant au paprika. Nous en avons leur similitude en France, grâce à Ben et son compère !

Ce soir, en bon patriarches, nous seront dans un petit bar de Fira devant le match de la France, après avoir (enfin) mangé les meilleures falafels de l’île !


  
  
  
  
  
  
  

EAU CHAUDE ET GASTRONOMIE 

VOYAGE

Hier j’ai fêté mon anniversaire sur l’île, un petit peu le but de mon voyage d’ailleurs.
Je ne pouvais pas fêter ce jour sans deux choses que j’affectionne particulièrement : la Gastronomie et la Mer. Direction donc la plage de Kamari, toute de sable noir.

De nombreux transats nous attendaient, ainsi que de gros parasols en palmier, face aux falaises et à la mer Égée. Chaude et transparente, il était terriblement agréable de se laisser porter par les vagues, sous 32°.

La plage est sublime : galets noirs, eau turquoise, un véritable paradis.

Je n’ai pas pris énormément de photos, je voulais profiter de cette journée et de mes balades sereinement et tranquillement !

Nous nous sommes après coup, dirigés vers Fira, où l’on s’est abandonnés à de petites ruelles de la Caldeira; face à laquelle, un souvlaki de saumon nous attendait. (Et un bon grand thé glacé aussi !)

Après cette sublime journée ensoleillée, il était l’heure de fêter cela ! Direction le Sphinx, un restaurant gastronomique avec une terrasse en pleine Caldeira, nous donnant vue sur le merveilleux coucher de soleil.

Les plats étaient vraiment divins ! Nous avons re-goûté un Tzatziki, digne de ce nom, et un met de pois cassés et câpres grecs. Un délice !

Pour le plat principal, Fettuccine au safran, sauce champagne et ses crevettes fraîches. Je vous laisse deviner le superlatif pour accompagner cet intitulé.

Le safran est très présent dans les plats hauts de gamme de l’île. Ils en produisent d’ailleurs de petites quantités. Il faut savoir que le safran rouge Grec est qualifié comme étant le meilleur du monde.

J’en ai profité pour goûter au Santorini Mojito, une fois de plus je ne suis pas déçue ! Vinsanto (le célèbre vin rouge de Santorin), Tonic, citron vert et menthe. Santorin m’a séduite par sa gastronomie et ses mets diversifiés, aussi très culturels.

Le lendemain, nous avons pris le temps de bien découvrir Kamari. De nombreux petits restaurants et hôtels longent le bord de mer, et vous pourrez y trouver de belles merveilles !

Puis direction Perissa, une autre plage de sable noir nous attendait. Et là, je crois que ce fut une révélation pour nous ! Une superbe plage de sable (presque) fin noir, de nombreux beach bars exotiques, une vue sur les falaises lunaires invraisemblable, et surtout. Une eau encore plus transparente, ce qui nous a permis de nager avec les poissons présents dans les fonds marins ! Je pense que c’est à ce moment là que nous avons réalisé la beauté paradisiaque du lieu. (Et plus encore lorsque nous avons bu notre Mojito, confortablement sur nos transats !)

Voici les quelques photos de ces deux journées, peu chargées. From Santorini with Love !


  
  
  
  
  
  
  
  

DU SPORT SOUS LE SOLEIL

VOYAGE

Deux journées en un article car finalement hier, se fut une journée, comment dire. Plus passée à chercher cette fameuse White beach et Red Beach, qu’à en profiter.
Santorin est réputée pour ces plages (peu nombreuses ce qui est relativement frustrant) originales. Sable blanc, noir, et rouge. Encore faut-il les trouver ! La white beach nous tentait plus, nous avons alors pris la route en vue de s’étendre sur ce sable chaud et de tremper nos pieds dans la mer Égée.

Nous avons donc pu constater qu’une micra pouvait résister aux chemins de caillasses et impraticables, que nous devions soit prendre la mer, sauter d’une falaise, ou bien emprunter des chemins de poussières et cactus afin d’arriver à cette fameuse plage, dont nous n’avons même pas vu un grain de sable.

Nous nous sommes alors rabattus sur la Red Beach. Pour y accéder rien de plus simple. Montez une falaise (sécurisée par la main de l’homme, mais bon…) arrêtez vous écouter un air de musique grecque par un guitariste, et descendez la falaise. Vous arrivez donc sur une plage qui est rouge avec un filtre photoshop et de bonnes retouches saturation. Un banc de sable de 3 m de large plus noir que rouge… Déçus donc d’une première plage inexistante et d’une deuxième qui n’a de rouge que ses falaises.

Aujourd’hui, abandonnant l’idée de se baigner ailleurs que dans une piscine, nous prenons la direction de Fira ! Capitale de Santorin et à quelques minutes de notre Hôtel, nous y avons découvert une petite ville bien moins étroite qu’Oia, plus vivante et abordable ! (À savoir que pour la plus part des boutiques à Oia, leurs produits sont issus du luxe, donc vraiment hors de prix !)

Des restaurants y proposent une aussi jolie vue sur la caldera, et le coucher de soleil est beaucoup plus joli et visible (moins de monde amassé devant les falaises) qu’à Oia.

Notre journée shopping s’est donc dessinée dans cette ville. Un mall propose de nombreux produits cosmétiques, Grecques et de marques internationales, à des prix moins chers qu’en France !

Nous somme tombés sur une maroquinerie, qui fabrique tous ses sacs ici en Grèce, à la main. La gérante nous a raconté avec passion la façon dont les cuirs sont tannés, comment les sacs sont construits.. Charmante rencontre !

Parenthèse shopping finie, nous avons enfin pu déguster une feta grecque, avec un filet d’huile d’olive, un délice !

Puis nous voilà descendre au vieux port de Fira, célèbre pour son funiculaire et ses descentes en Âne. Laissez ses pauvres bêtes se reposer de la chaleur et du travail, donnez leur une caresse et descendez les deux kilomètres de marches à pied (bien armés d’une bouteille d’eau et d’une crème solaire !)

Arrivés en bas, la vue est magnifique. Sur le volcan, la mer et les nombreux bateaux, de pêche et de tourisme. La caldera vue de bas est impressionnante.

Au retour, empruntez le funiculaire ! Ou comme nous, choisissez de remonter à pied. Mais si vous choisissez l’option numéro deux, sachez que je n’arrive pas à comprendre comme nous sommes encore en vie ! Remonter les marches sous trente degrés, sans brise de vent et avec des ânes qui manquerait de vous foncer dedans et de vous donner des coups de sabot ? Soyez sportifs et téméraires !

Voici pour finir, les images de ces deux journées de voyage..

   






              

KARTERADOS 

LIFESTYLE, VOYAGE

Tout juste arrivés sur l’île volcanique, après un vol magnifique (le survol de Venise, de grands lacs turquoises, de la Méditerranée transparente et des montagnes), nous avons posé nos valises dans le petit village de Karterados. 
Nous sommes descendus sur la baie, en longeant les petits villages pittoresques, pour découvrir la flore et la culture grecque. 
La découverte de ces paysages nous a d’ailleurs fait penser à des notes mexicaines et cubaines, de par la flore, cactus, sécheresse,… 

Une petite visiteuse c’est jointe à nous durant toute notre balade, une Border collie, adorable et très docile, nous a guidé jusqu’à la plage de sable noir, assez impressionnante .

Puis retour à l’hôtel, avant de passer la prochaine journée dans le village néanmoins plus touristiques d’Oia. 

   
    
    
    
    
    
    
  
Robe : Asos – Maillot de bain : Azalée Stadelmann

Pochette et Chaussures : H&M

Bracelet : Hipanema – Collier : Moon and Lola 

 

PARIS SOUS LA PLUIE

LIFESTYLE, VOYAGE

Je ne suis pas venue à Paris depuis au moins huit mois. Paris m’avait manquée et m’a accueilli sous la pluie.. Tant pis, de toute façon je m’envole vers le soleil dès demain ! 

Quelle bonne idée d’ailleurs, de s’habiller en short sous un temps typiquement Parisien.. Autant dire que je l’ai rapidement tronqué contre un jean !

Entre deux éclaircies, j’ai tout de même réussi à profiter de mes endroits favoris. Les Invalides, Rivoli, le Louvre.. Et réaliser de jolis clichés !

J’ai profité du mauvais temps pour aller voir l’exposition Barbie ainsi que Fashion Forward aux Arts Décoratifs. Deux expositions non moins sublimes, avec lesquelles j’ai encore pu enrichir ma culture mode. 

Je n’ai pas pu m’empêcher de passer également devant le 31 rue Cambon, un petit rêve pour mes yeux et mon imagination.

C’est amusant comme je me sens bien à Paris, et à quel point elle me semble familière. Certainement sa ressemblance avec Nantes !

Je vous laisse sur mes clichés. Pour les jours à suivre, les articles seront peut être en retard (un ordinateur sans chargeur, c’est compliqué..) alors quoi qu’il en soit, on se retrouve avec 30°c ! 

   
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
 
Haut : Kookaï  – Gilet : Pull and bear

Short : Zara – Bracelet : Hipanema

Collier : Moon and Lola – Chaussures : André

Sac : Claudie Pierlot